2018 : Le soutien d'étiage prolongé

Vous êtes ici
09/11/2018 Sécheresse / Etiage Partager
2018 : Le soutien d'étiage prolongé

1er Juillet - 1er novembre : déstockage des lacs et renforcement de la tranche de réserve

Depuis le 1er juillet, les lacs-réservoirs ont restitué un débit maximum cumulé de 68 m3/s (plus de 4 millions de litres par minute) sur la Marne, la Seine, l’Aube et l’Yonne. Ces restitutions ont représenté jusqu’à 85% du débit observé à Troyes et Châlons-en-Champagne, et plus de 45% du débit observé à Paris, et ont permis la continuité des usages dans tous les secteurs concernés : alimentation en eau potable (6,5 millions de personnes concernées en Ile de France), prélèvements industriels (notamment centrale nucléaire), irrigation (agriculteurs du territoire), et navigation. Maintenir un débit suffisant est également un enjeu majeur pour la qualité des eaux et la survie piscicole, soumis aux rejets des stations d'épuration.

Le remplissage des lacs a atteint 95% (766 millions de m³) au 1er juillet 2018, et la gestion qui a été conduite de juillet à novembre a permis d’assurer un fort soutien étiage tout en constituant une tranche de réserve renforcée. Ainsi au 1er novembre 2018, les quatre lacs-réservoirs gérés par l’EPTB Seine Grands Lacs totalisaient un volume de 151 millions de m³ (19 % de la capacité normale), supérieur de 71 millions de m³ à l’objectif théorique de gestion.

 

Novembre : des débits encore très bas nécessitant la poursuite du soutien d’étiage

Les débits encore très faibles début novembre nécessitent, pour la quatrième année consécutive, de poursuivre le soutien d’étiage au-delà de la date prévue par les règlements d’eau, et ceci sur l’ensemble des axes régulés. Les épisodes pluvieux restent pour le moment isolés et peu productifs, et la remontée des débits en rivière est pour le moment légère et temporaire, car une nouvelle période sans précipitations est annoncée par Météo-France.

Les tranches de réserve renforcées durant l’été sont actuellement utilisées pour le soutien d’étiage tardif. Les restitutions depuis les quatre lacs-réservoirs ont été abaissées début novembre à un débit cumulé de 43 m³/s. Une nouvelle baisse a été réalisée en fin de semaine dernière afin de stabiliser les restitutions autour de 27 m³/s depuis les quatre lacs-réservoirs. Cette baisse intervient par anticipation par rapport au programme annoncé au COTECO, et a pour but d’ajuster les restitutions pour garantir les usages, tout en conservant la possibilité d’un soutien d’étiage tardif jusqu’à la fin de l’année. Cette gestion conduit donc à un léger surstockage par rapport aux objectifs COTECO.

Stratégie en cours :

  • Alors que la gestion présentée au COTECO prévoyait un arrêt du soutien d’étiage depuis le réservoir de Pannecière, et alors que les débits de l’Yonne amont et aval ont respectivement franchi les seuils d’alerte et d’alerte renforcée, il est proposé de poursuivre le soutien d’étiage de l’Yonne sous un débit de 2.6 m³/s. Les capacités de la retenue permettront de soutenir ce rythme de restitutions jusqu’au 15 décembre si la situation hydrologique le nécessite.
  • La stratégie suivie sur les lacs-réservoirs Seine, Aube et Marne consiste actuellement à garantir le maintien au-dessus des seuils réglementaires sur les cours d’eau régulés. Avec les stocks disponibles, la poursuite du soutien d’étiage pourra être garantie sous un débit limité jusqu’à la fin de l’année, si la situation hydrologique le nécessite.

 

Crédit photo: Dominique Amon-Moreau
Laisser un commentaire

Connectez-vous ou inscrivez-vous pour laisser un commentaire