LE PROGRAMME D’ACTIONS DE PREVENTION DES INONDATIONS (PAPI) AU STADE COMPLET SEINE TROYENNE ET SUPERIEURE SE PRECISE

Vous êtes ici
19/11/2018 PAPI Partager
LE PROGRAMME D’ACTIONS DE PREVENTION DES INONDATIONS (PAPI) AU STADE COMPLET SEINE TROYENNE ET SUPERIEURE SE PRECISE

Le 12 novembre s’est tenue, à Troyes, la conférence des parties prenantes de ce PAPI. Présidée par François Baroin, Président de Troyes Champagne Métropole et Frédéric MOLOSSI, Président de l’EPTB Seine Grands Lacs, en présence de Thierry MOSIMANN, Préfet de l’Aube et François Sauvadet, Président du Comité de bassin Seine Normandie. Elle avait pour objectif de réunir les élus, les techniciens ainsi que toutes autres structures impliquées dans la gestion et la prévention des inondations sur le bassin versant hydrographique de la Seine supérieure.

Ce moment d’échanges avait pour objet de réunir à la fois les élus, les techniciens ainsi que toutes autres structures impliquées dans la gestion et la prévention des inondations sur le bassin versant hydrographique de la Seine supérieure.

 

Il s’agissait de :

  • Présenter de manière synthétique les enseignements apportés par les études du PAPI d’intention de la Seine troyenne sous la forme de bilan ;
  • Présenter les orientations du programme d’actions en préfiguration d’une présentation plus détaillée et approfondie lors d’une prochaine conférence territoriale qui se tiendra durant le 1er trimestre 2019. 

Répondant à la demande de Troyes Champagne Métropole à la suite de la crue de 2013, l’animation et la concertation menées par l’EPTB Seine Grands Lacs, en tant que structure porteuse du programme, ont permis de fédérer autour de ce dossier une cinquantaine d’acteurs publics et de la société civile. Son périmètre d’actions s’étend sur 281 km² et concerne plus de 107 000 habitants regroupant 28 communes exposées. Il forme le premier pôle d’enjeux confronté aux risques d’inondation du département de l’Aube. Le programme d’études tel que constitué, prévoyait une mise en œuvre sur une durée de 18 mois pour un budget prévisionnel d’environ 605 500 € TTC réparti entre les actions de réduction de la vulnérabilité, de connaissance du risque et de gestion de crise et de post-crise.

S’appuyant sur les enseignements des études du programme d’actions, les principaux acteurs impliqués localement à l’échelle de l’agglomération troyenne souhaitent poursuivre la dynamique engagée. En ce sens, des réflexions sur un futur programme d’actions plus étoffé sont en cours depuis 2017.  

Les retours sur les enseignements de la crue de janvier – février 2018 mettent en avant un caractère assez sévère de l’évènement avec une pluviométrie deux à trois fois supérieure à la normale, des débits générés conséquents, un écrêtement efficace du lac d’Orient, une réelle implication des services et des autorités dans la gestion de l’évènement ainsi que la nécessité d’approfondir plusieurs points afin de mieux appréhender la gestion de l’évènement.

Dans cette optique, les réflexions portent actuellement sur un périmètre plus vaste que le PAPI au stade d’intention de la Seine troyenne. Ce périmètre plus vaste apparait cohérent à l’échelle du bassin versant hydrographique de la Seine supérieure : allant des sources de la Seine dans le département de la Côte-d’Or (21) jusqu’à la confluence Seine/Aube dans le département de la Marne (51) et associant, autour des acteurs historiques, de nouveaux maîtres d’ouvrages

Consulter le dossier de cette conférence.

En partenariat avec le Syndicat DEPART, le Syndicat mixte Sequana, la Fédération de l’Aube pour la Pêche et la Protection des Milieux Aquatiques, le SDDEA, l’Agence de l’Eau Seine-Normandie, l’État, la Région Grand Est et le FEDER Champagne-Ardenne

Laisser un commentaire

Connectez-vous ou inscrivez-vous pour laisser un commentaire