Le soutien du débit des rivières anticipé de plus d’un mois en raison d'un printemps très sec

Vous êtes ici
31/05/2017 Sécheresse / Etiage Partager
Le soutien du débit des rivières anticipé de plus d’un mois en raison d'un printemps très sec

Pour faire face aux conséquences d’un printemps très sec, Seine Grands Lacs a avancé d’un mois son programme de restitution. En effet, les débits en rivière ont fortement diminué et s’approchent des seuils susceptibles d’entraîner des restrictions d’usages. Anticipant cette situation, en l’absence de prévisions météorologiques favorables, l’EPTB a arrêté le remplissage du lac-réservoir Marne dès le 24 mai. Les restitutions ont quant à elles été engagées à partir du 26 mai alors qu’elles ne débutent habituellement que début juillet. Au 31 mai, les quatre lacs-réservoirs stockent un volume total de 734 millions de m³, soit 91 % de la capacité normale de remplissage. En dépit d’un déficit de 65 millions de m³, ce volume permettra d’assurer un apport supplémentaire aux débits naturels des rivières pendant tout l’été. Le comité technique de coordination des études et travaux (COTECO), regroupant les principaux usagers du bassin, s’est réuni le 30 mai pour ajuster la gestion des lacs-réservoirs à la situation hydrologique. Prenant acte de la situation des bassins contrôlés par les lacs-réservoirs, il a validé l’engagement des restitutions sur les axes régulés (Marne et Aube), dont les débits naturels sont très faibles, voire parfois en-dessous des valeurs-seuils définies par les arrêtés sécheresse.   

Plus d'informations sur l'état des lacs-réservoirs au 30 mai 2017.

Laisser un commentaire

Connectez-vous ou inscrivez-vous pour laisser un commentaire