PAPI francilien : projet de la Bassée

Vous êtes ici

Le site pilote de la Bassée

Pourquoi un site pilote?

Partie intégrante du PAPI de la Seine et Marne franciliennes, le projet du site pilote de la Bassée poursuit un double objectif de diminution des niveaux de la Seine en crue et de valorisation écologique du territoire de la Bassée aval.

A l’étude depuis les années 90, ce projet d’ouvrage de ralentissement dynamique des crues a fait l’objet de concertations avec les acteurs locaux, puis a été soumis au débat public entre 2011 et 2012. La phase de concertation initiée en novembre 2013 a permis d'aboutir au choix du site pilote "test" et au programme de valorisation écologique.

Objectif 1 : diminution des niveaux de la Seine en crue

Le casier pilote pourrait présenter une capacité de stockage allant jusqu'à 10 millions de m³ d'eau pour un montant total n’excédant pas 100 M. d’euros. Il permettrait d'avoir un effet notable d'abaissement de la ligne d'eau en cas de crue majeure avec un gain d'environ 5 cm à Paris. Ce site pilote présenterait notamment l'intérêt :

  • D'affiner et de confirmer les coûts d'investissement et d'exploitation.
  • De valider le pilotage de l'ouvrage et l'efficacité hydraulique du système.
  • De préciser les conditions d'approvisionnement et de mise en œuvre des matériaux constitutifs des digues.
  • De lever les interrogations sur les remontées de nappe durant la mise en eau
  • De répondre aux questions posées sur les effets du stockage sur la qualité des eaux, la faune et la flore.
  • De cerner les nuisances potentielles (bruit des pompes, prolifération de moustiques, etc) et les mesures permettant de les réduire.
  • D'évaluer les opérations de nettoyage et de remise en état après une mise en eau.
  • D'ajuster les mesures écologiques et d'intégration de l'ouvrage au territoire.
  • De déterminer la compatibilité du stockage avec les usages locaux présents, de mettre en place et de valider les protocoles de compensation adéquats.

Fonctionnement du site pilote

Localisation du site pilote

Le site pilote retenu se situe sur les communes de Châtenay-sur-Seine, Eligny, Balloy et Gravon.

carte

Zoom sur le projet d’aménagement de la Bassée

Le projet de la Bassée consiste à retenir les eaux de la Seine au moment du passage de la crue de l’Yonne en pompant et stockant dans des casiers l’eau de la Seine au moment du pic de crue. Cet aménagement serait constitué d’unités de stockages remplies par pompage lors de fortes crues. Le projet est délimité sur 2 300 hectares d’aires de sur-stockage au plus près de la confluence, le volume stockable est de 55 millions de m3. La gestion de l’ouvrage est basée sur une prévision faite en temps réel fixée à 3 jours pour les crues de l’Yonne et de la Seine. L’ouvrage serait utilisé en moyenne tous les 5 à 6 ans pendant 2 à 2,5 semaines.

Il représenterait une baisse supplémentaire de 20 à 60 cm de hauteur d’eau en moyenne suivant les crues et les lieux. Couplé aux 4 lac-réservoirs de l’EPTB, ils permettront de maintenir la Seine en-dessous du niveau d’apparition des principaux dommages (6,20 m à Austerlitz = inondation du RER C et 7,40 m = niveau des murettes anti-crues en petite couronne).

Objectif 2 : valorisation écologique du territoire de la Bassée aval

L’intégration de l’ouvrage par une éco-conception et une intégration paysagère et écologique recherchée : 

Projet d'aménagement de la Bassée

  • Préservation des principales noues représentant un enjeu écologique, piscicole et cynégétique majeur.
  • Reconnexion des principaux chenaux recoupés par les digues, les animaux doivent pouvoir accéder aux digues.
  • Aménagement de pelouses sèches.
  • Création de prairies hautes sur les digues.
  • L’ouvrage restera compatible avec les usages (agriculture, loisirs, extraction, etc.).
  • Intégration harmonieusedans le paysage, l’ouvrage sera bordé par des talus-digues en terre peu élevés.

 

La gestion hydro-écologique de la plaine de la Bassée son caractère par des mises en eaux annuelles contrôlées :

  • La gestion de l’ouvrage redonnera à la Bassée son caractère écologique de plaine alluviale, milieu humide.
  • Pour être bénéfique les inondations à vocation écologique doivent être régulières, avoir lieu entre janvier et fin avril, sur quelques dizaines de centimètres et durer entre 10 à 15 jours pour les parties moyennes et de 30 à 60 jours pour les noues et points bas.

Documentation

Pour aller plus loin

le site de la bassée
2015 a été l’année du choix du site pilote de la Bassée après une phase de concertation initiée en 2013. Elle a également permis de déterminer le programme de...
lac aube
Du ciel ou depuis le sol, découvrez le lac-réservoir Aube sous des perspectives tout à fait nouvelles et extraordinaires au travers d’une visite virtuelle à...
lac aube octobre 2015
Après la sécheresse du mois de décembre dernier qui a fortement affaibli le débit des rivières, les 4 lacs-réservoirs ont accusé, en ce début d’année 2016, un...