COMPTE-RENDU

Bulletin hydrologique mensuel mars 2020

1 document Publié le

Au 1er mars, les lacs-réservoirs enregistrent un volume de 571 millions de m³ (71 % de la capacité normale), inférieur de 14 millions de m3 au volume théorique.

L’épisode pluvieux concentré sur la première décade mars fait suite à un mois de février très excédentaire en précipitations sur le bassin de la Seine ayant pour conséquence un indice d’humidité des sols maximal. Les sols étant saturés, un épisode de crue est observé à partir du 5 mars.
Pour cet épisode de crue, les lacs ont dérivé l’excédent de débit, conformément aux règles de gestion, permettant de maintenir un débit stabilisé à l’aval. Les dérivations associées à cet épisode de crue correspondent à un volume de 115 millions de m³, dont 82 millions de m³ en surstockage le 15 mars.
L’effet des lacs a permis un abaissement de la pointe de crue principale de 30 cm à Gournay-sur-Marne, et de 25 cm à Paris Austerlitz.
Au 1er avril, les lacs-réservoirs enregistrent un volume de 678 millions de m³ (84 % de la capacité normale), supérieur de 1 million de m³ au volume théorique.