Prévenir les inondations

Résultats enquête OCDE

L’étude OCDE a été présentée le 24 janvier 2014 à Paris. Cette étude a été commandée par l'EPTB Seine Grands Lacs, en partenariat avec le Ministère de l'Ecologie et le Conseil régional d'Île-de-France, pour évaluer les conséquences d'une inondation par débordement de la Seine et de ses affluents en Île-de-France. Elle formule ainsi des recommandations pour améliorer la résilience et réduire les risques face à une crue majeure de la Seine en Île-de-France. Lancée en mars 2013, elle démontre que nous sommes en présence d'une catastrophe naturelle sans précédent, qui menace l'Île-de-France et, plus largement, le pays. En effet, un tel évènement aurait aujourd'hui des répercussions sans commune mesure avec les crues de 1910 et de 1955.

Crue de 1910...

Pour une crue centennale similaire à celle de janvier 1910 (8,60 m à la station de Paris-Austerlitz), l'OCDE a estimé les conséquences en 2013 à :

  • 30 Milliards d'€ de dommages
  • 400 000 emplois directement affectés
  • 5 ans d 'impact sur le PIB

coûtant jusqu'à:

  • 50 Milliards d'€ supplémentaires
  • 5 Millions de personnes sinistrées
  • 1.5 Millions de personnes sans électricité
  • 1,3 Millions sans eau potable

⇒Territoire à l'arrêt pendant plusieurs mois et réseaux critiques impactés (électricité, eaux, télécoms, transports) : l'économie nationale, voire européenne en souffrirait durablement.

 

Avec 5 millions de personnes touchées et jusqu'à 30 milliards d'€ de dommages, les enjeux humains et financiers sont colossaux et jusqu'alors inégalés en France, toutes catastrophes naturelles confondues.

L'OCDE a proposé 14 recommandations relatives à la gouvernance, aux mesures de résilience et au financement pour améliorer la situation de l'agglomération face au risque d'inondation, parmi lesquelles le projet de site pilote de la Bassée.

Crues de 1924 ou 1955...

Pour une crue trentennale similaire à celle de 1924 ou 1955 (7,30 m à la station de Paris-Austerlitz), l'OCDE a estimé les conséquences en 2013 à:

  • 3 Milliars d'€ de dommages
  • Plusieurs semaines de perturbations sur le fonctionnement urbain

⇒ Toute crue de la Seine qui dépasserait le seuil de 6,20 m à la station de Paris-Austerlitz (crue décennale) serait un défi considérable à gérer pour les pouvoirs publics, les gestionnaires de réseaux et les entreprises.

 

L'étude de l'OCDE conforte les politiques proposées par l'EPTB Seine Grands Lacs en matière de prévention et de réduction du risque inondation. L'OCDE pointe l'importance et l'urgence de la mise en place d'une vraie culture du risque que doivent s'apporprier les élus, les acteurs économiques et les citoyens.

Elle souligne aussi la pertinence du projet du site pilote de la Bassée et de son déploiement, étape par étape, à travers un processus d'apprentissage par la pratique, afin de démontrer son utilité opérationelle.

 

Documentation

Pour aller plus loin

le site de la bassée
2015 a été l’année du choix du site pilote de la Bassée après une phase de concertation initiée en 2013. Elle a également permis de déterminer le programme de...
logo eu sequana 2016
La Préfecture de Police, organise un exercice de gestion de crise, simulant une crue exceptionnelle en Ile-de-France du 7 au 18 mars. L'EPTB et ses équipes...
lac aube
Du ciel ou depuis le sol, découvrez le lac-réservoir Aube sous des perspectives tout à fait nouvelles et extraordinaires au travers d’une visite virtuelle à...